Biennale de la Langue Française

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer PDF

Voeux adoptés par la XXIe Biennale de la langue française

Premier voeu

Considérant le respect de la diversité linguistique et culturelle,

la XXIe Biennale de la langue française

émet le voeu que l'existence d'une minorité francophone en Flandre soit prise en compte et que les associations culturelles qui proposent des activités en français puissent s'exprimer en toute liberté, se développer et disposer des moyens pour le faire.

Deuxième voeu

Considérant les témoignages de délégués de diverses nationalités ayant pu observer dans les réunions des organes de l'Union européenne que des représentants de plusieurs pays avaient pris la parole en français alors que des fonctionnaires de la République française s'exprimaient en anglais au désarroi des étrangers pratiquant notre langue,

la XXIe Biennale de la langue française

émet le voeu que les délégués officiels français dans les conférence internationales et européennes soient fermement invités à faire leurs communications et interventions en français, en exécution de l'article 2 de la Constitution de la République, et que toute infraction à cette obligation légale soit sanctionnée de façon énergique.

Troisième voeu

Considérant que les organisateurs français de certains colloques organisés en France adressent aux futurs participants, français ou étrangers, une documentation et une demande d'inscription exclusivement en anglais,

la XXIe Biennale de la langue française

émet le voeu que les organisateurs français de colloques internationaux soient fermement invités à adresser invitations et documentation sous une forme bilingue ou, de préférence, trilingue.

Quatrième voeu

Considérant et saluant la ténacité et le dynamisme des professeurs de français, spécialement en Europe non francophone,

la XXIe Biennale de la langue française

émet le voeu que les conditions de vie des professeurs soient améliorées sur le plan matériel et sur le plan de la formation, notamment par un séjour, prévu dans les programmes, dans un des pays dont ils enseignent la langue.

Cinquième voeu

Considérant que la liberté de circulation est un élément fondamental de la promotion et du développement de la Francophonie,

la XXIe Biennale de la langue française

apporte son appui au projet et aux démarches de l'Alliance francophone d'établissement d'un passeport / visa francophone permettant une circulation plus libre, tout en étant conditionnelle et contrôlée, dans l'espace francophone pour les créateurs de richesses culturelles et économiques (étudiants, professeurs, artistes, syndicalistes, hommes d'affaires, etc.).

 

Sommaire des Actes de la XXIe Biennale

Les Actes 2005 de la
XXIe Biennale de la Langue française

Accueil

Sommaire

Séance d'ouverture
Jacques De Decker
Philippe Roberts-Jones
France Bastia
Roland Eluerd

Voeux

Quelle place pour la langue française en Europe ?


Synthèse rédigée par Roland Eluerd

En Europe et en Francophonie
Stéphane Lopez
Erich Weider
Alain Vuillemin

Sous le regard du monde
Jean R. Guion
Kadré Désiré Ouedraogo

Politiques et linguistique
Robert Collignon
Louise Beaudoin
Philippe Busquin
Manfred Peters
Jeanne Ogée

Regards européens
Claude Truchot
Frank Wilhem
Marc Wilmet

Le rôle des professeurs de français
Janina Zielinska
Raymond Gevaert
Robert Massart

Pour une rencontre des langues et des cultures
Mariana Perisanu
Françoise Wuilmart
Jacques Chevrier

Regards nord-américains
Alain-G. Gagnon
Victor Ginsburgh
Joseph-Yvon Thériault

Querelles à surmonter
Michel Ocelot
Edgar Fonck

Langue et littérature françaises de Belgique
André Goosse
Jean-Marie Klinkenberg
Jean-Marie Pierret

Poésie francophone

Claudine Bertrand
Eric Brogniet
William Cliff
Marc Dugardin
José Ensch
Jacques Izoard
Amadou Lamine Sall
Claire Anne Magnès
Philippe Mathy
Selcuk Mutlu
Anne Perrier


A la Une

« La culture suppose l'enracinement, la profondeur et la perspective d’un épanouissement sans cesse en progrès. »

Jacqueline de ROMILLY

Présidente d’Honneur de la Biennale de la langue française (2002-2010)

Dans Le Trésor des savoirs oubliés, Éditions de Fallois, 1998, p. 93