Biennale de la Langue Française

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualités Actualités Compte rendu du 4e Colloque international de la Biennale de la langue française

Compte rendu du 4e Colloque international de la Biennale de la langue française

Envoyer Imprimer PDF

Le 4e Colloque international de la Biennale de la langue française a eu lieu le vendredi 26 novembre 2010, à l’Institut Télécom –Télécom ParisTech sur le thème :

Les réseaux sociaux numériques  : des mondes ? des outils ?


Sont intervenus :

Francis JUTAND, directeur scientifique de l’Institut Télécom

Réseaux sociaux numériques : communication et langage.

Serge PROULX, Université du Québec, Montréal

Réseaux sociaux numériques : Quels enjeux pour la société et la culture?

Olivier SAGNA, Université Cheikh Anta Diop, Dakar

Spécificités africaines d’utilisation des réseaux sociaux numériques et ce qu’elles peuvent apporter aux utilisations du « Nord ».

Luc BOUILLER, Délégation générale à la langue française et aux langues de France

Les interventions de la D.G.L.F.L.F. et le ministère de la Culture

 

Un débat a ensuite réuni les intervenants et le public.

Plusieurs pistes de travail ont été retenues pour la Biennale de 2011 :

Dans la « présence sociale, présence connectée » de ceux qui interviennent sur les réseaux sociaux numériques, comment s’expriment la présence linguistique de l’énonciateur et sa subjectivité ? Comment s’expriment celles du ou des destinataires ?

Que devient « l’auteur » ?

Pour le lexique et pour la culture, que devient le mot ami quand on a des milliers d’amis ?

Quels sont les modèles linguistiques des textes des blogs, des SMS, de Twitter ? Représentent-ils un « danger » pour l’usage ou correspondent-ils à un autre usage ?

Comment développer une éducation critique à l’égard des réseaux sociaux numériques ? Quelles expériences pédagogiques existent déjà ?

Quelle place occupent ces réseaux dans l’apprentissage du français langue étrangère, langue seconde ? Quelles places pourraient-ils occuper ?

Les exemples empruntés au français seront élargis à l’estonien et aux langues de la famille finno-ougrienne, aux langues partenaires africaines, à l’anglais.

 

La Biennale de la langue française remercie

Institut de la Francophonie numérique (O.I.F.)

Délégation générale à la langue française et aux langues de France

Institut Télécom – Télécom ParisTech

 

Recherche


A la Une

« La culture suppose l'enracinement, la profondeur et la perspective d’un épanouissement sans cesse en progrès. »

Jacqueline de ROMILLY

Présidente d’Honneur de la Biennale de la langue française (2002-2010)

Dans Le Trésor des savoirs oubliés, Éditions de Fallois, 1998, p. 93