Biennale de la Langue Française

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Les Actes de la XVIIe Biennale B17 Interventions B17 Christian Rousseau et Jocelyn Nadeau
Envoyer Imprimer PDF

Christian ROUSSEAU
Informaticien


et Jocelyn NADEAU
Directeur général Centre international pour le développement de l’inforoute en français (CIDIF)
Edmundston, Nouveau-Brunswick.


Seize mois dans la vie du CIDIF



Introduction


En 1995, nous vous faisions part de notre projet d’établir un centre international pour le développement de l’inforoute en français.

Deux ans plus tard, le projet est devenu réalité. Grâce à ses commanditaires, soient les gouvernements du Canada et du Nouveau-Brunswick, l’Université de Moncton et la compagnie de téléphone du Nouveau-Brunswick (NBTel), le Centre international pour le développement de l’inforoute en français (CIDIF), un organisme à but non lucratif chargé de consolider la présence francophone sur les inforoutes, est établi au Nouveau-Brunswick depuis avril 1996.

Depuis son ouverture, le CIDIF concentre son action sur les enjeux du développement de la société de l’information en Francophonie. Il offre un centre de ressources aux individus et aux organismes qui veulent contribuer à l’essor de d’Internet et des technologies connexes dans l’espace francophone.

Fort d’une équipe multidisciplinaire provenant du domaine des technologies de l’information et de la communication, du domaine des sciences de l’information et du domaine langagier, sur laquelle se greffent des étudiants et des stagiaires, le CIDIF a développé un grand nombre de services essentiels pour les internautes francophones et francophiles.

Pour mener à bien certains projets, le CIDIF s’est doté de partenariats avec des acteurs clés du domaine des technologies de l’information et de la communication tels l’Agence de la francophonie, l’Agence canadienne pour le développement international (ACDI), le collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Bathurst, Télééducation Nouveau-Brunswick et le Réseau scolaire canadien (ResCol).

Le CIDIF trace un bilan très positif de ses seize premiers mois. Les efforts que nous avons déployés pour consolider la présence francophone sur les inforoutes commencent à porter leurs fruits, et la communauté francophone internationale reconnaît de plus en plus la valeur de notre travail. D’ores et déjà, nous pouvons affirmer que le CIDIF joue un rôle important dans le développement des inforoutes en français.

Bref, ces premiers mois auront permis au CIDIF de se tailler une place respectable au sein de la Francophonie en démontrant qu’il est un outil très important pour assurer le développement de la société de l’information en Francophonie.


Nos réalisations

Devenu un important carrefour pour la recherche et la diffusion d’outils et de ressources en français pour Internet, notre site Web compte parmi les cinq sites recommandés par le prestigieux Monde diplomatique dans la catégorie “Francophonie”. De plus, il est considéré comme incontournable par un nombre croissant d’auteurs de pages Web et de publications diverses.

Le site Web du CIDIF a aussi mérité deux prix prestigieux lors de compétitions internationales, soit le FAUST d’or 1996 Francophonie, à Toulouse, en octobre 1996 et le Site Web d’or francophone toutes catégories au MIM 97, à Montréal, en mai dernier.

Parmi les services offerts, notons la section Naviguer en français de notre site Web, section appelée à devenir le carrefour international par excellence pour la recherche et la diffusion d’outils et de ressources en français pour Internet. Nous y groupons petit à petit, par catégories logiques, les services du CIDIF et ceux d’autres organismes qui s’intéressent aussi au développement de l’inforoute en français.

Ainsi y retrouvons-nous, entre autres, le Métarépertoire de la recherche en français dans Internet, la Boîte à outils, le Détour, un dossier sur la Circulation du français dans Internet et un dossier sur l’État du développement et de l’utilisation des inforoutes dans l’espace francophone.

Le Métarépertoire du CIDIF est un guichet unique pour la recherche d’information en français dans Internet. La plupart des outils de recherche francophones y sont répertoriés, qu’il s’agisse d’index, de répertoires thématiques ou d’hybrides issus d’un croisement entre les deux.

Les internautes y trouvent une explication des principes de base de la recherche, un répertoire complet des outils francophones et une fiche technique détaillée sur chacun d’entre eux.

La Boîte à outils est un projet de veille technologique qui vise à répertorier et à faire connaître, par l’entremise de notre serveur, les logiciels en français pour Internet. L’objectif est de montrer aux internautes francophones que, contrairement à la croyance populaire, les logiciels pour Internet ne sont pas tous en anglais. La Boîte à outils devrait en outre aider les concepteurs et les traducteurs de partagiciels et de gratuiciels à faire connaître leur travail et à en faire profiter davantage les francophones du monde entier.

Accessible depuis la mi-septembre, la Boîte à outils du CIDIF est mise à jour fréquemment. À cette date, elle ne compte pas moins de 100 fiches descriptives de logiciels pour Internet offerts en version française. Une version cédérom est aussi disponible pour permettre une meilleure diffusion de ces logiciels, particulièrement dans les régions francophones qui, en l’absence d’une infrastructure de télécommunications suffisamment efficace, éprouvent de la difficulté à télécharger les logiciels en passant par Internet.

Le Détour est une initiative visant à promouvoir les sites francophones remarquables par la qualité de la langue et du contenu. Chaque semaine, un automate puise dans notre base de données un site répondant aux critères établis en ce qui a trait à la qualité de la langue, à la valeur du contenu et à la présentation générale. Les sites choisis sont mis en vedette pendant une semaine et annoncés aux personnes qui en font la demande. La semaine suivante, l’adresse du site est versée aux archives du Détour, et le cycle recommence.

Pour répondre aux nombreuses questions qui nous ont été posées au sujet des problèmes liés à la circulation du français dans Internet, nous avons entrepris de monter un dossier exhaustif sur la Circulation du français dans Internet qui sera diffusé sur divers supports. Le premier volet du dossier, consacré aux obstacles techniques, a pris la forme d’un document d’une vingtaine de pages reproduit sur notre site Web et distribué à la Conférence ministérielle de la Francophonie, tenue à Marrakech (Maroc) en décembre dernier. Les autres volets (en préparation) porteront sur les défis sociaux, les services télématiques, les logiciels de messagerie électronique, les navigateurs Web et les intranets.

Le dossier État du développement et de l’utilisation des inforoutes dans l’espace francophone vise à constituer un centre d’information sur les inforoutes francophones en vue d’offrir un outil d’aide à la décision au service de la coopération multilatérale francophone.

Pour chaque pays membre de la Francophonie, le dossier présente un profil géopolitique, des renseignements sur l’état des infrastructures de télécommunications et un profil linguistique comprenant une évaluation de la place du français. De plus, il comporte une synthèse de la politique gouvernementale sur les inforoutes (le cas échéant), une description des projets liés aux inforoutes et des précisions sur leur état d’avancement. Enfin, le dossier présente une liste thématique des serveurs de langue française de chacun des pays, auxquels on pourra accéder par un simple clic de souris.



Interventions sur le terrain


Dans le cadre de la contribution canadienne au VIIe Sommet de la Francophonie, qui aura lieu à Hanoï du 14 au 17 novembre 1997, l’Agence canadienne de développement international (ACDI) soutiendra un certain nombre de communications et d’activités ponctuelles de coopération, en collaboration avec des ONG, des universités et des sociétés privées. C’est notamment dans ce contexte qu’un accord de contribution a été signé entre l’ACDI et le CIDIF en vue de coordonner l’implantation d’un programme de formation en bureautique visant à appuyer le gouvernement du Vietnam dans ses efforts pour accroître l’efficacité de son administration publique. Élaboré à l’origine par le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Bathurst, le programme en question sera adapté au contexte vietnamien au cours des prochains mois et lancé officiellement au sommet de Hanoï.

Le CIDIF prépare aussi d’autres interventions du même type, notamment en Afrique.



Projets


En plus de poursuivre le développement des services déjà offerts, le CIDIF prépare plusieurs nouveaux projets, dont le Réseau électronique francophone international, un Cours de navigation Internet et l’Encyclopédie de l’Internet francophone, visant à mettre en valeur le contenu francophone sur les inforoutes.

Le projet Réseau électronique francophone international (RÉFI) vise à offrir aux organismes à but non lucratif et aux associations francophones, tant canadiens qu’internationaux, un centre serveur proposant des services à la fine pointe de la technologie.

En plus de l’hébergement de sites Web (serveur Web) proprement dit, le RÉFI donne accès à des serveurs spécialisés, souvent coûteux et difficiles à administrer. Ainsi les organismes et associations n’ont pas à se soucier des difficultés techniques et peuvent se concentrer sur le contenu qu’ils désirent livrer.

Le RÉFI offrira aussi une section de son site Web aux personnes et aux organismes qui œuvrent dans l’intérêt de la Francophonie et qui veulent faire connaître leur présence ou leur action dans l’espace francophone d’Internet. Appelée Nouvelles de la Francophonie, cette section comprendra un espace pour diffuser des communiqués, un aperçu des activités à venir dans l’espace francophone et une liste d’étudiants à la recherche d’un stage dans l’industrie inforoutière ou dans tout autre secteur.

Adapté d’un produit anglophone populaire, RoadMap, le Cours de navigation Internet offrira, via le courriel et le Web, un outil d’apprentissage pour les internautes en herbe. Développé en partenariat avec Télééducation Nouveau-Brunswick, le produit sera disponible dès cet automne.

Afin de recenser, dans une certaine mesure, les ressources francophones accessibles par Internet, le CIDIF et le Réseau scolaire canadien (ResCol) se sont associés afin d’offrir aux internautes francophones un répertoire de sites Web. Étant donné qu’il en existe déjà de très bons, il ne s’agissait pas de réinventer la roue, mais bien d’en proposer un qui se distinguerait des autres par sa forme et son contenu. Nous avons donc opté pour un répertoire de type encyclopédique axé sur la culture générale et scientifique. En plus de présenter une liste de sites, chaque thème sera accompagné d’une fiche encyclopédique et d’une médiathèque donnant accès, lorsque ce sera possible, à une banque d’images et d’extraits sonores et vidéo.

Le projet de l’Encyclopédie de l’Internet francophone se veut collaboratif. Ainsi le contenu de cette encyclopédie sera élaboré par des internautes, en particulier des étudiants, des enseignants et des professeurs, qui s’associeront au projet.



Conclusion


J’ose espérer que ce tour d’horizon du CIDIF aura su vous donner un aperçu du travail que nous avons accompli depuis son ouverture.

Notre travail ne s’arrêtera pas là. Nous avons bien d’autres projets en tête, projets qui verront peut-être le jour durant les prochains mois. Le CIDIF doit poursuivre ses efforts et raffermir ses partenariats afin de poursuivre sa mission. Il y a encore tant à faire pour développer l’espace francophone sur Internet.

En terminant, j’aimerais ajouter ceci : la Francophonie continuera de connaître du succès sur les inforoutes aussi longtemps qu’elle s’affairera à y développer sa langue au lieu de se battre contre celle des autres.


Référence : Manière de voir – Internet, l’extase et l’effroi, numéro hors-série, octobre 1996.

 

Accréditation OING Francophonie

Sommaire des Actes de la XVIIe Biennale

SOMMAIRE DES ACTES DE LA XVIIe BIENNALE


SOMMAIRE

XVIIe Biennale de la langue française Neuchâtel 1997

Multimédia et enseignement du français

Sommaire

Préface de Roland ELUERD



SÉANCE SOLENNELLE D'OUVERTURE

Allocution d'Alain GUILLERMOU

Allocution de Jean-Jacques DE DARDEL

Allocution de Jean GUINAND

Allocution de Denis MIÉVILLE

Message de Sheila COPPS

Message de Hubert VÉDRINE

Message de Stélio FARANDJIS

Message de Xavier DENIAU

Message de Bernard QUÉMADA

Message de Federico MAYOR



I PANORAMA DU MULTIMÉDIA D'ENSEIGNEMENT

Jeanne OGÉE

Jean-Claude GUÉDON

Jean-Alain HERNANDEZ

Adrian MIHALACHE

Micheline SOMMANT

François DELAUNAY

Dominique SOUDAIS

Francis PIOT

Etienne BOURGNON et Alain VUILLEMIN



II. DONNÉES TECHNIQUES, USAGES PÉDAGOGIQUES ET DOCUMENTAIRES

Dominique LAMICHE

Frédérique PÉAUD

André OBADIA

Jean-Paul BUFFELAN-LANORE

Marie-Josée HAMEL et Eric WERHLI

Alain VUILLEMIN

Bernard EMONT


III. ESPACES FRANCOPHONES DU MULTIMÉDIA

Christian ROUSSEAU et Jocelyn NADEAU

Mariana PERISANU

Mioara TODOSIN

Marius DAKPOGAN

Théodore KONSEIGA

Kouaho Elie LIAZÉRÉ

Jean SOUILLAT

Marc MOINGEON

Bernard PÉCRIAUX



IV. IMPLICATIONS CULTURELLES DU MULTIMÉDIA

Jean BUREL

Mohamed TAÏFI

Rabah CHIBANE

Roland DELRONCHE

Claire-Anne MAGNÈS

Gabriela MARCU et Mariana MUNTHIU

Albert DOPPAGNE

Charles MULLER

Petre RAILEANU



V. TV5 ET L’ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS

Arlette NIÉDOBA

Michel PERRIN

Danièle TORCK

Janry VARNEL

Valérie JATON

Jean SAVARD



TABLE RONDE «TV5, la télévision mondiale en français.La langue de l’autre»

animée par Marlène Bélilos avec Roger Francillon, Hugo Lœtscher, Charles Méla et Gilbert Musy


LA SUISSE ET LA FRANCOPHONIE

Jean-Jacques DE DARDEL

Claire LUCQUES

Jean-Marie VODOZ

Urs TSCHOPP



TABLE RONDE «La Suisse et la francophonie»

animée par Catherine Pont-Humbert avec Freddy BUACHE, Jacques CHEVRIER, Charles JORIS et Jacques SCHERRER


SÉANCE DE CLÔTURE

Vœux de la XVIIe Biennale

Discours de clôture d' Alain GUILLERMOU

Discours de clôture de Roland ELUERD

Échos de la XVIIe Biennale

Liste des participants



A la Une

Les Actes de la XVIIIe Biennale à Chicago sont consultables en ligne à l'adresse suivante https://www.biennale-lf.org/les-actes-de-la-xxviiie-biennale.html