Biennale de la Langue Française

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer PDF

Message de Madame Anne MAGNANT

Déléguée générale à la langue française, Ministère de la Culture


lu par le Président de la Biennale


C'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai pris connaissance du thème de la XVIIIe biennale de la langue française: «L'expression du droit. Le français, langue africaine et internationale, la jurisfrancité». En effet, derrière ce néologisme réside un enjeu majeur pour l'avenir de notre langue: concilier ou plutôt, devrait-on dire, réconcilier le français et le droit.

Longtemps le droit s'est écrit en français, permettant aux concepts élaborés par les juristes de notre pays de se diffuser à travers le monde. Malheureusement, le recul général de l'usage du français a fortement bénéficié au droit d'origine anglo-saxonne au détriment du droit romano-germanique.

Cette évolution est particulièrement sensible dans les organisations internationales où s'édictent les normes et s'élaborent les concepts qui dépassent les frontières des États. Pour autant, elle n'est pas irréversible et l'émergence des nouvelles technologies de l'information est une occasion pour diffuser largement les contenus juridiques francophones, en particulier vers les pays d'Afrique. La France a fait de ce thème une des priorités de son action en faveur du français. L'objectif est que toutes les données publiques essentielles soient disponibles gratuitement et rapidement. ainsi le site de l'Internet Légifrance, ouvert en 1998, donne accès à l'ensemble des principaux textes du droit positif.

D'autres pistes doivent être explorées car, l'organisation de cette biennale à Ouagadougou en témoigne, les pays d'Afrique demeurent attachés à pouvoir écrire, comprendre et inventer le droit en français.

J'attends donc avec impatience les enseignements qui seront tirés de cette manifestation.

 

Accréditation OING Francophonie

Sommaire des Actes de la XVIIIe Biennale

SOMMAIRE

XVIIIe Biennale de la langue à Ouagadougou 1999

L'expression du droit. Le français, langue africaine et internationale.

La jurisfrancité. Le Burkina-Faso et la francophonie


Préface de Roland ELUERD

Remerciements de Roland ELUERD


SEANCE SOLENNELLE D'OUVERTURE

Allocution de Roland ELUERD

Allocution d'Hélène GUILLERMOU

Allocution de Jeanne OGEE

Discours de bienvenue de Filiga Michel SAWADOGO

Allocution de S. E. Maurice PORTICHE

Discours solennel d'ouverture de S. E. Youssouf OUEDRAOGO

Message de Sheila COPPS

Message de René MONORY

Message d'Anne MAGNANT

Message de Stelio FARANDJIS

Message de Franck BOROTRA

Allocution de Marcel BEAUX

Message de Jacques LEGENDRE


I L'EXPRESSION DU DROIT

Le français, langue africaine et internationale

Jean CLUZEL

A. Le temps et l'espace

Jean-Claude TAHITA

Albert DOPPAGNE

Yvaine BUFFELAN-LANORE

Ouango Paul ZEMBA

Paul SABOURIN


B. Les domaines et les nouvelles technologies

Edmond JOUVE

Pierre LERAT

Jean-Paul BUFFELAN-LANORE

Karl CROCHART


C. La jurisfrancité

Shaheda PEEROO

Pierre DECHEIX

Michel DOUCET

Alain A. LEVASSEUR

Alain LANDRY

Floiran TAVARES

Ridha MEZGHANI


D. Expressions littéraires du droit

Oumar KANOUTE

Mariana PERISANU


II. LE BURKINA FASO ET LA FRANCOPHONIE

A. Structures institutionnelles

Paul Ismaël OUEDRAOGO

Baba HAMA

Salaka SANOU

Urbain AMOA

Herman ZOUNGRANA

Patrick BERGEN

Jean R. GUION

Simon COMPAORE


B. Langues, littératures et enseignement

Michel TETU

Lise SABOURIN

Alain VUILLEMIN

Gisèle PRIGNITZ

Youssouf OUEDRAOGO

Auguste Robert NEBIE


C. Table ronde «La littérature burkinabè: présence de l'oralité, place dans l'enseignement »

Jacques CHEVRIER

Alain Joseph SISSAO

Joseph PARÉ

Louis MILLOGO

Maître Titinga Frédéric PACERE


Discours de clôture de Roland ELUERD

Vœux de la XVIIIe Biennale

Liste des participants


A la Une

Les Actes de la XVIIIe Biennale à Chicago sont consultables en ligne à l'adresse suivante https://www.biennale-lf.org/les-actes-de-la-xxviiie-biennale.html