Biennale de la Langue Française

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer PDF


XXVIIe Biennale de la langue française,

Paris, France


Journées d’étude des 14,15 et 16 septembre 2017


Choisir le français aujourd’hui dans les études et les métiers.


sous le haut-patronage de M. Loïc Depecker,

Délégué général à la langue française et aux langues de France


avec le soutien de la Délégation à la langue française et aux langues de France

et avec le soutien de Case Western Reserve University, Cleveland



Jeudi 14 septembre 2017


14 h 30 Séance inaugurale

Roland ELUERD, Vice-président de la Biennale de la langue française

Loïc DEPECKER, Délégué général à la Langue française et aux Langues de France


15 h 15 : Patrice HENRIOT, Délégué culturel et administratif de l'AMOPA

Les concours de l'AMOPA en faveur de la Défense et Illustration de la langue française.


15 h 30 -16 h 45 Séance de travail 1. Choisir le français mais quel français?

Présidente de séance: Cheryl TOMAN

Line SOMMANT, Université Paris 3- Sorbonne Nouvelle : Quelle qualité, quelle maîtrise de la langue actuellement, chez les étudiants, à l’université ?

Charline EFFAH, PDG à L'institut Diademe : Littératures de l'Afrique Francophone : entre appropriation et réinvention de la langue française.



17 h – 18 h 30 Séance de travail 2. Réflexions sur les méthodes de l'apprentissage du français.

Président de séance : Patrice ABA, écrivain

Lamia BOUKHANNOUCHE, Université Blida 2, Algérie: La démarche FOS (français sur objectif): pour une acquisition efficace du français.

Renlei WANG, Université d’Orléans : La formation à «compétences composées» des apprenants de français en milieu universitaire chinois.

Nadia ORIGO,Présidente de la société OrigraphCom et fondatrice de La Doxa Editions, Paris : Le manuel scolaire pour et par l'Afrique.



Vendredi 15 septembre 2017


9 h - 11 h Séance de travail 3. Pourquoi choisir le français au Maghreb ou en Afrique?

Président de séance: Joël BROQUET, Président du partenariat Eurafricain

Mohamed TAIFI, Institut Militaire de Virginie, écrivain : Parler la langue française dans les pays anciennement colonisés : la fin des complexes.

Amel DJEZZAR, Université Alger2 : Quel enseignement de français dans le contexte algérien ?..

Marianne CONDE SALAZAR, Directrice des relations internationales de l'enseignement et du français des affaires, Chambre du commerce et d'industrie Paris Ile-de-France: Le français, atout professionnel

Souad BENABBES, Université Larbi Ben M’Hidi, Algérie : Le français à l’université : motivation de choix des étudiants en Algérie


11 h 15 - 12 h 30 Séance de travail 4. Écrire en français 1

Présidente de séance: Metka ZUPANCIC, Université d'Alabama, Tuscaloosa

Yves MBAMA, Université Paris Est Créteil : Tchicaya U tam'si, Sylvain Bemba, Maxime Ndebeka, Sony Labou Tansi, Guy Menga : un théâtre de la transgression.

Julia DILIBERTI, Université de DuPage, Illinois : Infrastructure et méconnaissance : la BD africaine répond.



14 h -15 h 30 Séance de travail 5. Choisir / enseigner le français en Amérique du Nord

Président de séance : Bernard EMONT, Président de Paris-Québec et du CEQFAN

Gabriel MICHAUD, Université McGill : Le français langue seconde : quelles sont les motivations de jeunes universitaires nord-américains ?

Christian MBARGA, St. Thomas University à Frédericton, Canada : Enseigner le français au Nouveau-Brunswick : entre enthousiasme et défis.

Metka ZUPANCIC, University of Alabama, Tuscaloosa : La «civilisation française» dans les universités nord-américaines.


15 h 45 -17 h 30 Séance de travail 6. Choisir d'apprendre le français partout dans le monde

Présidente de séance: Line SOMMANT

Biagio MAGAUDDA, Istituto comprensivo di Caselle Torinese : L'enseignement et le choix de la langue française en Italie.

Petya IVANOVA-FOURNIER, Université de Lorraine et Université Normale de Henan, Chine : Choisir d'apprendre le français en Chine : motivations et difficultés.

Karen FERREIRA-MEYERS, Université du Swaziland et Université de Johannesburg : Former à l’enseignement plurilingue : le cas du français dans la zone de l’Afrique australe et de l’Océan Indien.

Cheryl TOMAN, Université Case Western Reserve, Cleveland : L'enseignement du français dans les zones anglophones: le cas du Cameroun et du Rwanda.



Samedi 16 septembre 2017


9 h -10 h 15 Séance de travail 7. Le français et le plurilinguisme/ la diversité culturelle

Présidente de séance: Imma TOR FAUS, Conseillère chargée de la langue française et de la diversité linguistique au Cabinet de la Secrétaire générale de l'OIF

Salima KHATTARI, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines d’El Jadida, Maroc : La langue française, un pont entre les cultures : le cas de Nedim Gürsel.

Ekaterine GACHECHILADZE et Nino PKHAKADZE, Université d'Etat Akaki Tsérétéli de Koutaїssi, Géorgie : Le dialogue entre cultures francogéorgienne, d’après la traduction française du poème de Chota Roustavéli : «Le Chevalier à la peau de panthère».


10 h 30 – 12 h 30 Séance de travail 8. Écrire en français 2

Présidente de séance: Line Sommant

Bellarmin MOUTSINGA, docteur ès lettres, écrivain : Le statut de la langue française dans la littérature gabonaise.

Wilfried IDIATHA, Université Paris 13 Sorbonne Paris-Cité :Que représente aujourd'hui encore, pour un écrivain francophone d'Afrique, la langue française ?

Evelyne ACCAD, Université Américaine de Beyrouth et Université d’Illinois à Urbana-Champaign : Écrire en français et en musique.


14 h - 16 h Séance de travail 9. Le français, les études / disciplines scientifiques, les métiers

Sabine LOPEZ, Université Pierre et Marie Curie – Sorbonne Universités : La langue française dans l’enseignement supérieur français (Sciences et Médecine) : étude du cas de l’Université Pierre et Marie Curie - Sorbonne Universités.

Asmaa Leila SASSI, Université Mustapha Stambouli-Mascara, Algérie : Développer les compétences linguistiques et méthodologiques des étudiants de l’école des sciences vétérinaires de Tiaret

Raja BOUZIRI, Université de Tunis Carthage : Le français des ingénieurs entre l’oralité et la conformité (Le cas tunisien).

Aminata AIDARA et Ousmane DIAO, Université Cheikh Anta Diop, Dakar : La représentation du français chez les apprenants du secteur de la formation professionnelle à Dakar.


16 h 30 Discours de clôture de Cheryl TOMAN



Amel DJEZZAR, Université Alger2 : Quel enseignement de français dans le contexte algérien ?..

 

Accréditation OING Francophonie

Sommaire des Actes de la XXVIIe Biennale

SOMMAIRE DES ACTES DE LA XXVIIe BIENNALE

Livre XXVII : Choisir le français aujourd’hui dans les études et les métiers.

Sommaire

Roland ELUERD

Loïc DEPECKER

Patrice HENRIOT


Choisir le français, mais quel français ?

Line SOMMANT

Charline EFFAH


Réflexions sur les méthodes de l'apprentissage du français

Lamia BOUKHANNOUCHE

Renlei WANG

Nadia ORIGO


Pourquoi choisir le français au Maghreb et en Afrique?

Mohamed TAIFI

Amel DJEZZAR

Marianne CONDE SALAZAR

Souad BENABBES


Écrire en français 1

Yves MBAMA

Julia DILIBERTI


Choisir / enseigner le français en Amérique du Nord

Gabriel MICHAUD et Natallia LIAKINA

Christian MBARGA

Metka ZUPANCIC


Choisir d'apprendre le français partout dans le monde

Biagio MAGAUDDA

Petya IVANOVA-FOURNIER

Karen FERREIRA-MEYERS

Cheryl TOMAN


Le français et le plurilinguisme/ la diversité culturelle

Salima KHATTARI

Ekaterine GACHECHILADZE et Nino PKHAKADZE


Écrire en français 2

Bellarmin MOUTSINGA

Wilfried IDIATHA

Evelyne ACCAD


Le français, les études/disciplines scientifiques, les métiers

Sabine LOPEZ

Asmaa Leila SASSI

Raja BOUZIRI

Aminata AIDARA et Ousmane DIAO


Discours de clôture de Cheryl TOMAN


A la Une

La Biennale de la langue française et ses partenaires* organisent un colloque international qui se tiendra à Chicago du 2 au 5 octobre 2019 autour de la thématique « Bilinguisme, plurilinguisme : mythes et réalités. Quels atouts pour la francophonie ? ».