Biennale de la Langue Française

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Les Actes de la XXVe Biennale
Les Actes
Envoyer Imprimer PDF


Message de Monsieur Alain JUPPÉ


Ancien Premier ministre

1er Vice-président de la Communauté urbaine de Bordeaux

Maire de Bordeaux



Monsieur le Président,

Mesdames, Messieurs,


Faute de pouvoir être parmi vous, je tiens à vous souhaiter la bienvenue à Bordeaux et formule le souhait que vos travaux vous permettent d’arpenter notre belle cité, pour ceux qui la découvrent ou la connaissent peu. Elle se donne à voir, à sentir et à écouter, de son fleuve à son patrimoine et à sa modernité, imprégnée de douceur de vivre.

Je souhaite également que vos rencontres contribuent à entretenir et à faire progresser cette grande cause qui vous réunit et me motive beaucoup : la francophonie.


Avec comme question essentielle : Quels militants pour la francophonie du XXIe siècle ? j’ai envie de ranger immédiatement la Ville de Bordeaux à vos côtés car, même si son action reste modeste, elle se revendique fièrement du côté de cette militance, dans sa vie culturelle et également en tant que membre de l’AIMF (L’ASSOCIATION INTERNATIONALE

DES MAIRES FRANCOPHONES), où sa participation active la fait force de propositions de formations, colloques, fonds de coopération.


La Francophonie est l’un des principaux axes de notre action à l’international, au-delà des relations privilégiées avec Québec, Casablanca, Bamako, Ouagadougou, Oran, des partenariats avec d’autres villes qui ont en partage la langue française, plus particulièrement en Afrique subsaharienne et au Maghreb.


Votre tâche de militant est immense et diversifiée, elle demande à se structurer toujours davantage et à fédérer autour d’elle, de même que Bordeaux essaie à sa place de promouvoir les valeurs fondatrices de la Francophonie sur son territoire et au-delà et également hors des pays francophones.


Très bons travaux à toutes et à tous et toute ma reconnaissance à votre président et à ses plus proches collaborateurs dans cette belle aventure de la Biennale !



 


Accréditation OING Francophonie

Sommaire des Actes de la XXVe Biennale

Sommaire des Actes de la XXVe Biennale

Livre XXV : Quels militants pour la francophonie au XXIe siècle?

Sommaire

Message de Alain Juppé

Ouverture des travaux par Roland ELUERD

Comité d'honneur (titre et patronages)

Programme des travaux



Actes de la XXVe Biennale, Bordeaux, 13 et 14 septembre 2013


Première séance de travail : Le numérique : une chance pour la Francophonie

Présidence de séance : Jean-Alain HERNANDEZ, ingénieur général des mines (H), président d’honneur de l’Association des informaticiens de langue française,
administrateur de la Biennale de la langue française


Adrienne CHARMET-ALIX

Vivre et promouvoir la francophonie au sein des projets Wikimédia.


Marcel DESVERGNE
L’écosystème numérique mondial, la chance de la Francophonie.


Thibault GROUAS
Encourager et accompagner les initiatives de la société civile en faveur de la langue.


Gaid EVENOU
Les approches plurielles d’apprentissage des langues.


Deuxième séance de travail : Enjeux culturels

Présidence de séance : Line SOMMANT, docteur en linguistique française,
chargée de mission à la Langue française au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA),
fondatrice des Dicos d’or, vice-présidente de la Biennale de la langue française.


Alain LANDRY
La langue française du 21e siècle : quelle langue française ?


Daniel SAUVAITRE
Francophonie et géographie amoureuse de la pomme et de la poire dans le monde.


Jean-Gervais Yoyo MOUTOUMÉ
La dyscommunication interculturelle.


Troisième séance de travail : Visages de militants

Présidence de séance : Alain VUILLEMIN, professeur émérite de littérature comparée, rattaché au laboratoire « Lettres, Idées, Savoirs » l’université de Paris-Est, membre du conseil d’administration de l’Amopa (Association des membres de l’Ordre des Palmes académiques).


Christophe TRAISNEL
Francophonie(s), francophonisme(s) ? Le militantisme face à la diversité des causes linguistiques.


Cheryl TOMAN
Militante pour une francophonie pan-africaine : Werewere Liking et la Fondation Ki-Yi Mbock.


Quatrième séance de travail : « Société civile » et Francophonie institutionnelle

Présidence de séance : Imma TOR FAUS, directrice de la langue française
et de la diversité linguistique à l’Organisation internationale de la Francophonie.


Fahrida Garga SIDDIKI
La Francophonie telle que vécue par les acteurs de la société civile.


Michèle CARTIER LE GUÉRINEL
Agir ensemble pour la langue française dans les milieux professionnels.


Ribio NZEZA BUNKETI BUSE
La place des militants de la société civile dans la francophonie du 21e siècle.


Cinquième séance de travail : Sud-Ouest en francophonie


Nicolas VAUZELLE
Du laboratoire des usages aux projets coopératifs.


Olivier CAUDRON
Des lieux « francophonissimes » : les bibliothèques


Anne MARBOT
Les vins de Bordeaux : un atout francophone millénaire.


Clotûre


A la Une

« La culture suppose l'enracinement, la profondeur et la perspective d’un épanouissement sans cesse en progrès. »

Jacqueline de ROMILLY

Présidente d’Honneur de la Biennale de la langue française (2002-2010)

Dans Le Trésor des savoirs oubliés, Éditions de Fallois, 1998, p. 93