Biennale de la Langue Française

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Les Actes
Envoyer Imprimer PDF

Préface de Roland ELUERD


Au matin du vendredi 29 octobre 1999, en entrant dans le grand amphithéâtre de la Faculté des lettres, des arts, des sciences humaines et sociales de l'Université de Ouagadougou, parmi tant de personnalités venues nous témoigner leur estime et leur intérêt, parmi tant d'amis biennalistes, j'ai senti plus que jamais ce que signifiait l'absence du Président Fondateur de la Biennale de la langue française, le professeur Alain Guillermou.

Puis j'ai levé les yeux - quand on est en bas des gradins d'un amphithéâtre, c'est un mouvement naturel du regard et j'ai vu, sur toute la moitié supérieure de la vaste salle, occupant les travées, les escaliers et les embrasures ouvertes, une nappe de visages souriants et déjà attentifs: les étudiantes et les étudiants de l'Université venus nous accueillir, venus nous écouter. Alors je me suis dit qu'Alain Guillermou aurait aimé cet accueil. Tous ces jeunes, dont aucun n'était né quand commençait l'aventure de la Biennale, attestaient que le travail accompli avait été un bon travail et qu'il fallait le poursuivre.

Oui, la XVIIIe Biennale de la langue française aura été une grande biennale.

Grande par notre silence et notre émotion après que Madame Hélène Guillermou nous eut parlé de son père et de ce que représentait pour lui la Biennale et les biennalistes.

Grande par l'exceptionnelle chaleur de l'accueil des Burkinabè, au premier rang desquels S.E. Monsieur Biaise Compaoré, Président du Faso, Chef de l'État.

Grande par l'efficacité et la rigueur de son organisation à laquelle auront participé tant de personnalités et tant d'amis du Burkina Faso ou des autres pays de la Francophonie.
Grande par la qualité des interventions, l'intérêt des thèmes et des questions, la richesse des échanges et des vœux adoptés.

Grande par l'approche qui nous aura été offerte de cette terre des « hommes intègres », de son passé et de sa culture, de son avenir et de ses espérances.

Au moment où j'écris ces lignes, presque dix mois se sont écoulés. les images colorées de la XVIIIe Biennale sont dans ma mémoire. La préparation des Actes s'achève. Nous sommes maintenant tournés vers la XIXe Biennale, celle de l'été 2001, à Hull et Ottawa. Hélas, d'autres amis nous ont définitivement quittés: Jean Burel, Henri Bergeron et le professeur Jean-Charles Sournia, de l'Académie de Médecine, membres de notre Comité d'honneur, Rabah Chibane, membre de notre Conseil d'administration. Comme les sentinelles vigilantes, la « vieille garde » de la Biennale passe les consignes. Mais nous avons appris en Afrique, nous avons appris à Manega, comment lier le respect dû aux visages d'hier à l'attente qu'expriment les jeunes visages d'aujourd'hui et de demain.

Roland Eluerd

Président de la Biennale de la langue française





 


Accréditation OING Francophonie

Sommaire des Actes de la XVIIIe Biennale

SOMMAIRE

XVIIIe Biennale de la langue à Ouagadougou 1999

L'expression du droit. Le français, langue africaine et internationale.

La jurisfrancité. Le Burkina-Faso et la francophonie


Préface de Roland ELUERD

Remerciements de Roland ELUERD


SEANCE SOLENNELLE D'OUVERTURE

Allocution de Roland ELUERD

Allocution d'Hélène GUILLERMOU

Allocution de Jeanne OGEE

Discours de bienvenue de Filiga Michel SAWADOGO

Allocution de S. E. Maurice PORTICHE

Discours solennel d'ouverture de S. E. Youssouf OUEDRAOGO

Message de Sheila COPPS

Message de René MONORY

Message d'Anne MAGNANT

Message de Stelio FARANDJIS

Message de Franck BOROTRA

Allocution de Marcel BEAUX

Message de Jacques LEGENDRE


I L'EXPRESSION DU DROIT

Le français, langue africaine et internationale

Jean CLUZEL

A. Le temps et l'espace

Jean-Claude TAHITA

Albert DOPPAGNE

Yvaine BUFFELAN-LANORE

Ouango Paul ZEMBA

Paul SABOURIN


B. Les domaines et les nouvelles technologies

Edmond JOUVE

Pierre LERAT

Jean-Paul BUFFELAN-LANORE

Karl CROCHART


C. La jurisfrancité

Shaheda PEEROO

Pierre DECHEIX

Michel DOUCET

Alain A. LEVASSEUR

Alain LANDRY

Floiran TAVARES

Ridha MEZGHANI


D. Expressions littéraires du droit

Oumar KANOUTE

Mariana PERISANU


II. LE BURKINA FASO ET LA FRANCOPHONIE

A. Structures institutionnelles

Paul Ismaël OUEDRAOGO

Baba HAMA

Salaka SANOU

Urbain AMOA

Herman ZOUNGRANA

Patrick BERGEN

Jean R. GUION

Simon COMPAORE


B. Langues, littératures et enseignement

Michel TETU

Lise SABOURIN

Alain VUILLEMIN

Gisèle PRIGNITZ

Youssouf OUEDRAOGO

Auguste Robert NEBIE


C. Table ronde «La littérature burkinabè: présence de l'oralité, place dans l'enseignement »

Jacques CHEVRIER

Alain Joseph SISSAO

Joseph PARÉ

Louis MILLOGO

Maître Titinga Frédéric PACERE


Discours de clôture de Roland ELUERD

Vœux de la XVIIIe Biennale

Liste des participants


A la Une

Les Actes de la XVIIIe Biennale à Chicago sont consultables en ligne à l'adresse suivante https://www.biennale-lf.org/les-actes-de-la-xxviiie-biennale.html