Biennale de la Langue Française

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer PDF

Allocution de M. Denis MIEVILLE
Vice-recteur de l’Université de Neuchâtel



Monsieur le Ministre,
Messieurs les Présidents,
Excellence,
Chers collègues,
Mesdames, Messieurs,


J’ai le plaisir, au nom du rectorat de l’Université de Neuchâtel, de vous saluer et de vous adresser son message à l’occasion de cette XVIIe Biennale de la langue française.

Ce message ne saurait être que bref. En effet, et c’est de la courtoisie, après quatre interventions, la cinquième se doit d’être légère et fugace. Par ailleurs, et en me référant au programme de ces journées à venir, le menu scientifique qui vous attend est particulièrement copieux et attractif. Je m’en voudrais alors de l’indélicatesse de vous faire par trop patienter.

C’est donc une modeste réflexion que je vous propose, réflexion liée aux raisons mêmes de votre présence à Neuchâtel. Je vous avouerai que le terme même de francophonie m’interpelle quelque peu ! Il ne me semble pas qu’existent les termes analogues de germanophonie ou d’italianophonie ? Et lorsque l’on attache ce terme de francophonie à celui de la défense de la langue française, sans beaucoup d’imagination, l’image d’un espace légiféré, protégé et quelque peu fermé se dresse. À cela s’ajoutent, par association d’idées, les actes ministériels relativement récents d’un Jacques Toubon qui a rédigé diverses lois concernant la mise en application de la langue française.

Nombreux sont ceux qui partagent une grande fascination pour cette langue, une langue qui a si bien su porter la révolution, la culture et la fraternité. Je suis profondément convaincu qu’une langue a besoin, avant toute chose, de liberté et d’ouverture pour vivre et non de lois pour la défendre. Et pour exprimer ce que je lui souhaite, je me suis autorisé à emprunter quelques vers à votre président d’honneur, Monsieur le poète Léopold Sedar Senghor. Son amour pour la langue française lui fera me pardonner la témérité de l’usage que j’en fais :

    Ma gloire n’est pas sur la stèle
    Ni ma voix ne sera sur pierre pétrifiée,
    mais voix rythmée d’une voix juste. (Éthiopiques, 113)

C’est un message d’espoir !
Mesdames, messieurs, je vous souhaite des journées à la hauteur de vos aspirations et je vous remercie d’honorer de votre présence ce pays neuchâtelois. Merci.





 

Accréditation OING Francophonie

Sommaire des Actes de la XVIIe Biennale

SOMMAIRE DES ACTES DE LA XVIIe BIENNALE


SOMMAIRE

XVIIe Biennale de la langue française Neuchâtel 1997

Multimédia et enseignement du français

Sommaire

Préface de Roland ELUERD



SÉANCE SOLENNELLE D'OUVERTURE

Allocution d'Alain GUILLERMOU

Allocution de Jean-Jacques DE DARDEL

Allocution de Jean GUINAND

Allocution de Denis MIÉVILLE

Message de Sheila COPPS

Message de Hubert VÉDRINE

Message de Stélio FARANDJIS

Message de Xavier DENIAU

Message de Bernard QUÉMADA

Message de Federico MAYOR



I PANORAMA DU MULTIMÉDIA D'ENSEIGNEMENT

Jeanne OGÉE

Jean-Claude GUÉDON

Jean-Alain HERNANDEZ

Adrian MIHALACHE

Micheline SOMMANT

François DELAUNAY

Dominique SOUDAIS

Francis PIOT

Etienne BOURGNON et Alain VUILLEMIN



II. DONNÉES TECHNIQUES, USAGES PÉDAGOGIQUES ET DOCUMENTAIRES

Dominique LAMICHE

Frédérique PÉAUD

André OBADIA

Jean-Paul BUFFELAN-LANORE

Marie-Josée HAMEL et Eric WERHLI

Alain VUILLEMIN

Bernard EMONT


III. ESPACES FRANCOPHONES DU MULTIMÉDIA

Christian ROUSSEAU et Jocelyn NADEAU

Mariana PERISANU

Mioara TODOSIN

Marius DAKPOGAN

Théodore KONSEIGA

Kouaho Elie LIAZÉRÉ

Jean SOUILLAT

Marc MOINGEON

Bernard PÉCRIAUX



IV. IMPLICATIONS CULTURELLES DU MULTIMÉDIA

Jean BUREL

Mohamed TAÏFI

Rabah CHIBANE

Roland DELRONCHE

Claire-Anne MAGNÈS

Gabriela MARCU et Mariana MUNTHIU

Albert DOPPAGNE

Charles MULLER

Petre RAILEANU



V. TV5 ET L’ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS

Arlette NIÉDOBA

Michel PERRIN

Danièle TORCK

Janry VARNEL

Valérie JATON

Jean SAVARD



TABLE RONDE «TV5, la télévision mondiale en français.La langue de l’autre»

animée par Marlène Bélilos avec Roger Francillon, Hugo Lœtscher, Charles Méla et Gilbert Musy


LA SUISSE ET LA FRANCOPHONIE

Jean-Jacques DE DARDEL

Claire LUCQUES

Jean-Marie VODOZ

Urs TSCHOPP



TABLE RONDE «La Suisse et la francophonie»

animée par Catherine Pont-Humbert avec Freddy BUACHE, Jacques CHEVRIER, Charles JORIS et Jacques SCHERRER


SÉANCE DE CLÔTURE

Vœux de la XVIIe Biennale

Discours de clôture d' Alain GUILLERMOU

Discours de clôture de Roland ELUERD

Échos de la XVIIe Biennale

Liste des participants



A la Une

Les Actes de la XVIIIe Biennale à Chicago sont consultables en ligne à l'adresse suivante https://www.biennale-lf.org/les-actes-de-la-xxviiie-biennale.html