Biennale de la Langue Française

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Envoyer Imprimer PDF

Synthèse du coprésident de séance René Morin

consultant en communications et technologies à Ottawa (Ontario)


Je vais essayer de résumer ce qui s'est dit, un panorama à la fois très intéressant et fascinant des possibilités qu'offrent les nouvelles technologies mais également les enjeux que cela suppose.

M. Vuillemin nous a expliqué comment les poètes utilisent les nouvelles technologies. Il a dressé un panorama des diverses évolutions auxquelles on a pu assister dans ce domaine au cours des cinquante dernières années, jusqu'à l'apparition d'Internet et de sa démocratisation dans l'usage. Il a souligné les diverses directions empruntées par la poésie au fil des ans, de la poésie générée, animée et ensuite numérisée grâce aux innovations technologiques qui ont pu générer des expérimentations et des réalisations qui n'étaient pas possibles auparavant. Un phénomène est en train de se produire maintenant et nous assistons peut-être à la naissance dune littérature émergente.

M. Hernandez a parlé de la normalisation des systèmes d'information pédagogique grâce à l'Internet. Il est possible d'adapter la formation à des besoins individualisés ce qui représentera un marché phénoménal de l'ordre de vingt milliards d'euros en 2005. L'objectif de cette démarche de normalisation est de créer des objets pédagogiques, qu'on pourra partager, échanger, pour favoriser cette interaction entre les unités. On veut donc définir les objets de manière globale pour qu'ils s'harmonisent les uns avec les autres et non à travers le dispositif d'organisations comme l'ISO qui, faut-il le dénoncer, s'est donné l'anglais comme unique langue de travail. À ce sujet, l'Association des informaticiens de langue française (AILF) veut que la francophonie joue un rôle actif dans la promotion du respect de la diversité des cultures.

Nos amis canadiens, à commencer par Mme Louise Guay, nous ont montré autre chose. Elle a expliqué que, à partir d'un projet transculturel, elle a créé une entreprise qui se donne aujourd'hui comme ambitieuse mission de créer la norme de l'identité virtuelle. Elle a fait valoir le défi que représente le mariage de la création et de l'innovation dans le monde virtuel tout en composant avec l'emprise américaine. Elle nous a fait comprendre que le 3-D est la voie du futur, que la création entraîne la création, et que, dans cette démarche, il faut chercher à redonner le pouvoir à l'utilisateur, aux femmes, aux jeunes et à la créativité.

M. Nolin a expliqué comment le gouvernement canadien a mis en place des programmes pour faire mousser l'intérêt et l'utilisation des technologies de l'information dans la société canadienne et notamment chez les jeunes qu'on veut préparer à entrer dans la société du savoir. L'économie mondiale, nous dit M. Nolin, se métamorphose, la pénétration d'Internet est extrêmement rapide comme moyen de communication et le gouvernement canadien y voit de nombreux avantages. Il a donc élaboré un programme en six volets qui toucheront par exemple au commerce électronique, à la prestation des services gouvernementaux en ligne, à la mise en ligne de contenu canadien, etc. Ces stratégies ont fait en sorte que le Canada s'est rapidement hissé dans le peloton de tête des pays les mieux branchés de la planète. RESCOL, par exemple, a mis en place une infrastructure pour préparer les jeunes, les élèves à entrer dans la société de l'information, une société fondée sur la nouvelle économie. RESCOL a mis en place divers programmes et projets pour amener les jeunes à utiliser la technologie et à créer des contenus. M. Nolin a parlé, entre autres, du Programme d'accès communautaire qui vient abolir les frontières entre la technologie et son utilisation par le grand public. Au bout du compte, le but est de faire en que le Canada demeure compétitif au plan des technologies. On veut amener Internet dans les coins les plus reculés du pays et l'exemple de la petite communauté Inuite était particulièrement éloquent.


Présentation de René Morin

Consultant en communications et en technologies ici à Ottawa, j'interviens depuis plusieurs années dans toutes sortes de dossiers qui touchent aussi à la présence francophone sur les Inforoutes, au multilinguisme sur Internet, au développement de contenus pour Internet. Je travaille principalement sur ces sujets avec divers organismes et organisations.

 

Accréditation OING Francophonie

Sommaire des Actes de la XIXe Biennale

SOMMAIRE

XIXe Biennale à Hull-Ottawa 2001

Jeunesse et langue française. Créer, partager, entreprendre.

Langue française au Canada et en Amérique du Nord.


Préface par Roland Eluerd

Remerciements

SEANCE SOLENNELLE D'OUVERTURE

Messages de:

La très Honorable Adrienne Clarkson

L'Honorable Lise Thibault

L'Honorable Sheila Copps

Allocutions de:

M. Marcel Proulx

S.E. M. Denis Bauchard

M. Marcel Hamelin

M. Francis R. Whyte

M. Roland Eluerd

et Hommage posthume à Henri Bergeron par Roland Eluerd

Résultats de l'enquête par Mme Jeanne Ogée

JEUNESSE ET LANGUE FRANÇAISE

I . Créer

I. A . La poésie

Débat la poésie

I. B . Les technologies de l'information

Alain Vuillemin

Jean-Alain Hernandez

Louise Guay

Frédéric Nolin

Synthèse de René Morin

Remise des prix du concours “Les mordus de la langue”par Alain Landry

II . Partager

II. A . Les mots

Albert Doppagne

Noëlle Guilloton

Claire-Anne Magnès

Débat sur les mots animé par Antonine Maillet

II. B . Les engagements, les O.N.G.

Angèle Bassolé-Ouédraogo

Herman Zoungrana

Gabriela Marcu

Débat

II. C . L'enseignement du français

Micheline Sommant

Pascale Lefrançois

Sally Rehorick

Pierre C. Bélanger

Débat 1 sur l'enseignement

Marius Dakpogan

Mioara Todosin

Cécilia Gaudet

Fabienne Cauchi

synthèse par Ibnou Dia

Débat 2 sur l'enseignement

Hommage à Philippe Desjardins

III . Entreprendre

III. A . Jeunes entrepreneurs

Théodore Boukaré Konseiga

Sidney Ribaux

Daniel La Bossière

Débat 1 sur Entreprendre

III.B . Espace linguistique de la jeune entreprise francophone

Éric Bergeron

Jean-Paul Buffelan-Lanore

Isabelle Plouffe

Débat 2 sur Entreprendre

LANGUE FRANÇAISE AU CANADA ET EN AMÉRIQUE DU NORD

A . Paysage linguistique canadien et nord-américain

Gratien Allaire

Lise Dubois

Paul Dubé

Geneviève Labrecque

Samia I. Spencer

Débat Canada Amérique 1

B . Langue et culture dans le contexte canadien et nord-américain

Lise Gaboury-Diallo

Naïm Kattan

Miléna Santoro

René Cormier

C . Vitalité de la langue française au Canada

Lisa Balfour Bowen

Michel Chartier

Joan Netten

James Thériault

D.Témoignages

Isabelle Chiasson

Luc Lainé

Anne Pham-huy

Débat Canada Amérique 2

Mot de la fin par Norman Moyer

Allocution de Jean-Louis Roux

TABLE RONDE Le choc des cultures

Animateur Jean-Louis Roy


SEANCE DE CLOTURE

Vœux

Discours de clôture par Roland Eluerd

Liste des participants

Échos de la XIXe Biennale


A la Une

Les Actes de la XVIIIe Biennale à Chicago sont consultables en ligne à l'adresse suivante https://www.biennale-lf.org/les-actes-de-la-xxviiie-biennale.html